La conception des installations de grande troupeau

Chez DeLaval, nous concevons de plus en plus de complexes robotisés pour les troupeaux de grande taille. Nous repensons tous les éléments afin de satisfaire les critères liés au confort et à la circulation des animaux, à l’efficacité de la main-d’œuvre, à la flexibilité du design et aux futurs projets d’expansion. Peu importe la taille de l’exploitation, ces critères ne changent pas. Par contre, d’autres aspects sont évidemment influencés par la taille du troupeau, notamment la gestion du troupeau, le transport du lait, les distances à parcourir pour les vaches, la gestion du fumier et la ventilation.

Dans cette édition du Navigator, nous nous intéressons à un complexe équipé de 12 VMS dont l’aménagement permet une circulation guidée Traite en premier. Le bâtiment compte six rangées de logettes et deux allées d’alimentation latérales. Il a été conçu pour loger 780 vaches.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir:

Small Size - Overall Isometric
Overall Isometric Rendering
Small Size - Site Plan
Floor Plan

La liste qui suit ne se veut pas une analyse exhaustive de l’aménagement présenté.
Elle souligne plutôt les principaux éléments d’intérêt pour les troupeaux de grande taille :

• Local VMS centralisé – C’est souvent un des grands défis dans les bâtiments de cette taille parce qu’il faut évidemment disperser les robots à l’intérieur de l’espace pour que tous les animaux puissent y avoir accès. Dans le cas présent, nous avons utilisé la rangée centrale de vaches en tête à tête, qui requiert une largeur minimale de 18 pi. Une distance de 20 pi serait toutefois idéale afin de permettre un bon écart entre les robots. Centraliser le local VMS permet de diminuer les coûts de construction en limitant la longueur des câbles, des canalisations et des conduits, en plus de faciliter le transport de lait et le nettoyage et de simplifier grandement l’accès sans passages souillés à traverser. Enfin, cet aménagement permet d’avoir des allées de raclettes continues et facilite la gestion de la litière – dans ce cas-ci, une litière de sable.

• Traverses et accès à la mangeoire – Les études ont montré que les aliments qui se trouvent à une distance de 30 pi de part et d’autre d’une traverse sont consommés rapidement et en totalité. Il est donc essentiel que les vaches puissent accéder facilement à la mangeoire. Un bâtiment conçu pour un grand troupeau nécessite de nombreuses logettes. Ajouter suffisamment de traverses pour faciliter l’accès à la mangeoire peut avoir pour effet de rallonger le bâtiment, ce qui augmente la superficie et, par conséquent, les coûts. Dans cet aménagement, nous avons ajouté une traverse centrale de 20 pi de largeur entre deux sections de 60 logettes en tête à tête. La distance entre les traverses est de 120 pi, ce qui est évidemment au-delà des limites recommandées. C’est toutefois un des compromis qui ont été faits pour limiter la longueur du bâtiment.

• Ventilation – Il ne fait aucun doute qu’il faut porter une attention particulière au système de ventilation lorsque l’on planifie un bâtiment de cette taille. En général, les bâtiments à ventilation naturelle transversale sont limités à une largeur d’environ 110 pi. Le bâtiment présenté ici mesure 156 pi de largeur. Dans ce cas-ci, nous avons décidé de tirer de l’air à travers des ouvertures pratiquées dans le mur latéral au centre du bâtiment, en installant des ventilateurs dans les murs de pignon. Cette solution nous permet de réduire de moitié la distance que l’air frais a à traverser. On pourrait parler d’une ventilation en pseudo-tunnel. Remarquez aussi le passage couvert qui sépare la laiterie de la stabulation libre. On peut y tirer de l’air frais pour ventiler le centre du bâtiment.

• Distance à parcourir pour la vache – Dans ce cas-ci, nous ne sommes pas trop préoccupés par la distance qui sépare l’aire de traite de l’extrémité de chaque groupe – soit une distance d’environ 300 pi –, parce que nous avons prévu une allée supplémentaire de chaque côté. Les vaches ont ainsi deux possibilités pour accéder à l’aire de traite. Ces allées supplémentaires permettent d’avoir un bâtiment entièrement guidé parce que la mangeoire et l’aire des logettes sont séparées par une barrière.

• Gestion du fumier –  Déplacer le fumier vers un dalot transversal situé à une seule extrémité du bâtiment aurait été difficile, voire impossible. En tenant compte de cet obstacle, nous avons conçu le système pour que le fumier se jette dans des dalots aménagés aux deux extrémités du complexe. Cette solution présente aussi l’avantage de ne pas diriger le fumier vers le centre du bâtiment où sont situés les robots, ce qui permet habituellement de garder l’aire de traite plus propre.

• Expansion – Un deuxième bâtiment identique pourrait être construit devant la laiterie si jamais le producteur décidait de doubler le nombre de robots. En général, il faut observer une distance de 100 pi entre des bâtiments adjacents pour ne pas compromettre la ventilation. En tenant compte de cette distance à respecter et de la largeur du bâtiment, le lait pourrait être dirigé vers la même laiterie.

Il ne fait aucun doute que loger des troupeaux de grande taille dans un bâtiment VMS soulève des défis uniques. Toutefois les critères qui servent de fondement à nos plans ne changent pas, pas plus que les attentes en ce qui concerne l’atteinte de hauts niveaux de production. Notre approche sans compromis repose en grande partie sur notre volonté de faire les choses le plus simplement possible. Nous croyons que cette approche nous permet de concevoir des aménagements efficaces qui donnent à tout bon producteur la possibilité de prospérer.

Contactez votre concessionnaire DeLaval

Pour des questions générales