Place à la robotique laitière

Chez les Krejchik, les technologies DeLaval sont utilisées pour traire les vaches, nourrir les veaux et surveiller la santé du troupeau.

Les Krejchik, de Portage dans le Wisconsin, sont producteurs laitiers depuis 40 ans, mais il y a environ 5 ans, la famille s’est retrouvée à la croisée des chemins.

Krejchik6

Leur vieille salle de traite avait fait son temps et la stabilité de la main-d’œuvre représentait tout un défi, surtout que la famille souhaitait revenir à trois traites par jour.

Joe, sa femme Karen et son frère Matt étaient aussi en train de reprendre la gestion de la ferme des mains de leurs parents.

Dix ans plus tôt, la famille s’était aussi retrouvée à la croisée des chemins. Ils trayaient alors 300 vaches 3X par jour, mais la tâche était devenue trop ardue, surtout à cause de la nécessité de trouver de la main-d’œuvre. Ils ont alors pris la décision de vendre le troupeau. À peine six mois se sont écoulés avant que les Krejchik ne comprennent que les vaches leur manquaient. Ils ont donc ramené soixante têtes à la ferme, puis augmenté graduellement la taille du troupeau, qui compte aujourd’hui 121 têtes.

Il y a environ trois ans, la famille a décidé de sauter à pieds joints dans le monde de la robotique en espérant que l’automatisation changerait la façon de gérer leur ferme.

Ils ont donc installé deux robots de traite VMS™ DeLaval, qu’ils appellent maintenant Jack et Jill, puis ajouté une station d’alimentation robotisée pour veaux CF3100 dans une belle pouponnière neuve. Puis, leur ferme est devenue la première aux États-Unis à utiliser le Herd Navigator™ – le laboratoire automatisé à la ferme mis au point par DeLaval. Ce laboratoire analyse le lait, indique aux producteurs le statut reproducteur de leurs vaches et surveille la santé du rumen et les signes précurseurs de mammite.

Au départ, les Krejchik ont opté pour un concept de circulation libre, mais ils sont par la suite passés à la circulation guidée, en installant ce qu’ils appellent leur employé chargé d’aller chercher les vaches – Sally, la porte de triage.

Les Krejchik expliquent avoir choisi DeLaval dès le début du processus parce qu’ils croyaient en la qualité du bras robotisé du VMS™, et parce que leur concessionnaire s’engageait à bien comprendre les tenants et aboutissants de la robotique laitière.

Krejchik4

Voici ce que les Krejchik ont à dire à propos des technologies DeLaval qu’ils ont choisies :

Au sujet des robots de traite VMS™ :

« Lorsque mon mari était plus jeune et que la ferme comptait 300 têtes, la famille embauchait beaucoup d’aide extérieure. Ce n’est vraiment pas évident d’attirer les gens et de s’assurer qu’ils se présentent au travail. Il faut en plus s’assurer qu’ils font le travail comme il faut. Nous avons décidé que la traite automatisée et les stations d’alimentation pour veaux étaient notre meilleure option, et je crois que tout cela a très bien fonctionné pour nous. Nous aimons travailler avec la technologie, les vaches vont bien et les veaux ont fière allure. Nous sommes heureux de notre décision. »
– Karen Krejchik

Au sujet du Herd Navigator™ :

« Le Herd Navigator représentait une belle opportunité, et il semble que ça fonctionne vraiment. L’échantillonnage se passe très bien, et nous apprenons à utiliser de plus en plus de données. Avant le Herd Navigator, nous faisions faire des échographies à 30 jours de gestation. Nous passons maintenant cette étape et faisons simplement un examen à 80-90 jours pour nous assurer que les vaches sont toujours gestantes. Il nous a fallu un peu de temps pour faire confiance à la technologie, mais les vaches vont bien et les résultats sont là. Grâce au Herd Navigator, le vétérinaire peut consacrer plus de temps aux vaches plus problématiques au lieu de faire des tests de gestation. Il est très heureux de la manière dont les choses se passent, et nous le sommes aussi. »
– Joe Krejchik

Au sujet de l’intégration des données du VMS™ et du Herd Navigator™:

« Avec le VMS, nous pouvons faire le suivi de la production. Nous n’avions jamais eu les outils nécessaires pour faire le suivi de la production par traite auparavant, c’est donc une avancée pour nous. Le MDi nous renseigne sur la qualité du lait tandis que le Herd Navigator nous aide à détecter les cas de mammite le plus tôt possible, ce qui nous permet de contrôler les vaches et de les traiter avant que les problèmes n’apparaissent. C’est la principale utilisation que nous faisons de la technologie. En ce qui concerne la reproduction, nous pouvons utiliser toutes les fonctions du robot et du Herd Navigator pour que les vaches soient inséminées au moment le plus propice. »
– Joe Krejchik

Voici les gains de productivité observés par les Krejchik depuis l’installation des robots de traite VMS™ DeLaval, du Herd Navigator™ et des stations d’alimentation robotisées pour veaux.

  • La production de lait a augmenté de 9 %, à 80 lb par vache
  • Le CCS a diminué d’environ 44 %
  • Le pourcentage de gestation a augmenté d’environ 9 %, à 53-56 % des vaches
  • Le taux de gestation a grimpé à 25 %
  • Le gain quotidien moyen des veaux a grimpé à 2,5 lb par veau par jour
Krejchik2.jpg

ON THE INTEGRATION OF DATA FROM VMS™ AND HERD NAVIGATOR™: "With the VMS we can track our milk yields. We have never had anything for tracking milk yields per milking, so that was a step forward for us. MDI is a measure of the quality, and with the Herd Navigator you go one step farther to catch cows with mastitis sooner rather than later and get them treated and checked out before they have a problem. That’s the main way we are using the technology. With breeding we can use all the functions of the robot and the Herd Navigator to get the cows bred as timely as we can." — Joe Krejchik

Contactez votre concessionnaire DeLaval

Pour des questions générales