A la recherche de performances : “Notre objectif de production est de faire 800 000 litres par robot et diminuer l’intervalle entre les vêlages »

Le système BCS donne des résultats vache par vache, c’est important. Pour garder nos performances laitières, cet outil est indispensable et complémente parfaitement le robot. Nous avons fait le bon choix.

Hero-Beauchene.jpg

Earl Beauchêne

Somloire, France

Earl Beauchêne

Type de troupeau

Prim’holstein

Taille du troupeau

58

Système de traite

DeLaval VMS™

La ferme Beauchêne est une EARL composée de 3 personnes : Thierry et Guilaine Cornu et Gaylord Caillé. Ils élèvent 58 vaches Prim’holstein pour la production de lait à destination de la laiterie Agrial. Ils ont installé un robot VMS en novembre 2015.

InLine-Beauchene.jpg

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Thierry grand passionné d’élevage n’est pas fils d’agriculteur. Il revient sur ses débuts à la ferme alors qu’il travaillait encore seul : 1 bâtiment, 2 griffes et 18 vaches achetées par ses soins en 1989. Ce n’est pas facile mais l’envie est là.
27 ans plus tard, ce sont 3 bâtiments qui abritent les bêtes. La traite des 58 vaches laitières s’effectue grâce à un robot VMS ™ et leur état de santé est piloté par détection corporelle avec une caméra BCS (Body Conditions Scoring).

Comme Thierry et ses associés sont animés par la même passion, les nouvelles technologies et la production laitière, il n’a pas été compliqué de faire évoluer l’exploitation dans le bon sens :
Plusieurs paramètres les ont fait se diriger vers une installation robot :
La salle de traite 2x5 était devenue obsolète, le temps de traite était très pesant, de plus leur besoin de suivre techniquement leur troupeau ne pouvait se faire sans outil spécifiques.
Ils ont choisi DeLaval, projet qui mûrissait depuis 2007.

● 4 heures d’astreinte horaire dégagées

La souplesse de travail est le premier bénéfice que les associés soulignent, ils pratiquent aujourd'hui un emploi du temps flexible leur permettant de gagner en confort horaire et avouent prendre du temps pour eux et des vacances régulièrement. Gaylord met lui aussi en avant le même argument de la contrainte horaire, qui lui permet de passer plus de temps avec sa famille.
Père d’un petit de 4 ans, il est ravi d’en profiter normalement.
“Cela n’a plus rien à voir au niveau organisation, chacun s’organise comme il le veut. On a le choix de ne plus passer tout notre temps au travail.”
● Plus de production : de 30 à 34 kg/vache/jour

Second bénéfice évoqué : le besoin de produire plus.
“Les références laitières sont importantes (780 000 litres) et avec la fluctuation du prix du lait il est nécessaire de ne pas faiblir. Le robot assure une régularité dans la production et une croissance évolutive.” 

Thierry se satisfait de la rapidité avec laquelle les vaches se sont acclimatées au robot et leur manière de vivre avec. En effet, elles se présentent en moyenne 2.6 fois par jour d’elles-mêmes.
“Elles sont plus calmes.”

La caméra BCS

Vous semblez avoir complété vos équipements de traite par une caméra BCS sous le conseil de votre concessionnaire ?

Thierry : “oui, en effet quand ils nous l’ont proposée nous avons accepté et heureusement car nous nous rendons compte que son utilité est primordiale ! C’est un outil supplémentaire pour le suivi du troupeau.”

Comment la caméra vous permet-elle d’atteindre vos objectifs ?

“La caméra va nous donner précisément une note d’état corporel de la vache et nous permettre de visualiser où se situe l’état d’engraissement de l’animal. La courbe de rendu, obtenue grâce aux notes d’état quotidiennes nous fera directement apparaître l’évolution de la vache après vêlage jusqu’au prochain.
Une vache qui a vêlé aura son pic de lactation au plus haut, mais son taux d’engraissement va commencer à baisser pour remonter par la suite. Notre but à nous, c’est que les évolutions de ce taux ne soient pas trop brutales ni en montée ni en descente. La caméra nous seconde là-dessus. Nous pouvons donc ajuster la ration individuellement en empêchant la vache d’être trop grasse après vêlage, source de cétoses (troubles métaboliques).”
“Nous faisons le point tous les mardis en même temps que le robot fait la mise à jour du DAC.
Aujourd’hui nous donnons 110 g de concentré au DAC et 50 g à l’auge.”

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

“La caméra BCS est fixée au-dessus de la porte de sortie du robot, elle scanne les hanches des vaches une par une, jour après jour et transmet les informations à l’ordinateur, qui établit une courbe. C’est un indicateur supplémentaire à notre surveillance.
Sans caméra nous donnions une note générale à vue de nez, de 1 à 5, de l’état corporel de l’animal, c’était plus ou moins précis.

Qu’est-ce que cela a permis d’améliorer ?

“Au niveau métabolique, les cétoses (déficit énergétique après vêlage) sont anticipées et écartées.
A notre niveau, nous sommes confortés dans nos jugements et rassurés de voir notre troupeau en bonne santé.”
“Pour l’anecdote nous avons décidé de ne plus compter sur les tests de cétoses du contrôle laitier parce qu’ils ne détectent pas bien les cétoses ! Maintenant nous savons automatiquement ce qu’il en est grâce à la caméra.”

Vos prochains objectifs ?

“A terme nous souhaiterions diminuer l’intervalle entre les vêlages car le rapport entre l’état corporel de la vache et sa fertilité est avéré. Les résultats de la caméra nous permettront d’agir au moment le plus opportun pour plus de succès à l’insémination.”
“Notre objectif de production est de faire 800 000 litre par robot.”

En conclusion ?

“C’est un outil supplémentaire qui nous conforte dans nos décisions, en alimentation, en production, et en insémination.
Le système BCS donne des résultats vache par vache, c’est important. Pour garder nos performances laitières, cet outil est indispensable et complémente parfaitement le robot.
Nous avons fait le bon choix.”

Quote-Beauchene.jpg

« La camera BCS est un outil supplémentaire qui nous conforte dans nos décisions, en alimentation, en production, et en insémination »

A la recherche de performances : “Notre objectif de production est de faire 800 000 litres par robot et diminuer l’intervalle entre les vêlages »

Traite automatisée

DeLaval VMS™

Le système de traite volontaire VMS™ permet aux éleveurs de se libérer des traites fixes et contraignantes et leur donne la liberté de disposer de ce temps comme bon leur semble.

En savoir plus

Confort de la vache

Brosse à vaches rotative pivotante SCB

La brosse à vaches rotative pivotante DeLaval SCB a été conçue pour améliorer le confort et le bien-être des vaches. Le concept de la brosse à vache rotative pivotante SCB qui démarre sur simple contact est révolutionnaire dans le confort et les soins des vaches. La vitesse de rotation optimale, combinée à son mouvement de libre balancement, permet de brosser la vache en douceur dans toutes les directions, vers le haut et sur le flanc de l’animal.

En savoir plus

En savoir plus

Lire des histoires similaires

Contacter votre concessionnaire DeLaval

Votre concessionnaire DeLaval local

DeLaval France

3 Boulevard Jean Moulin
78990 ELANCOURT

Pour des questions générales