Gérer la santé des vaches avec les données BCS

La cétose est une maladie métabolique courante chez les vaches laitières. Elle est causée par un bilan énergétique négatif, souvent observé chez les animaux à haut potentiel en début de lactation et peut entraîner une chute de la production laitière.

L'influence de la note d’état sur la cétose

Les vaches atteintes de cétose présentent un risque accru de déplacement de caillette, d'infection utérine et de boiterie. En plus de provoquer une baisse de la production laitière d'environ 7% par rapport à une vache en bonne santé (Van Leenen, 2015) il y a également une baisse de la fertilité et un risque de réforme précoce des vaches. (Vanholder, Papen, Bemers, Vertenten, & Berge, 2015).

Le fait d'avoir des vaches en bonne condition vers la période de tarissement et de maintenir cette condition tout au long de la période de tarissement peut aider à prévenir la cétose. Il faut donc viser à tarir les vaches avec une note d’état d'environ 3,5 et le maintenir pendant les périodes de tarissement.

Pour les vaches dont la condition est excessivement élevée, vous pouvez envisager de les tarir plus tôt que la date prévue afin de réduire le risque, car la probabilité de cétose est deux fois plus élevée pour une vache qui vêle avec une note d’état supérieur à 3,5 que pour une vache qui vêle avec une note d’état de 3,5.

Image 1: Exemple d’une vache avec une note d’état (ligne verte) au-dessus de 3.5 au tarissement et qui souffre de cétoses après vêlage.Ces cétoses ont été diagnostiquées séparément par le Herd Navigator et marqué avec les étoiles rouges.

 

Indications de cétose basées sur les tendances BCS dans DelPro

Les vaches en début de lactation qui souffrent de cétose perdent plus d’état que les vaches sans cétose. L'identification des vaches qui perdent de l’état au cours des 8 premières semaines peut aider à identifier les cas de cétose subclinique.

Recherchez les vaches dont le BCS est supérieur à 3,25 avant le vêlage et qui perdent plus de 0,75 point de BCS au cours des 8 premières semaines de lactation.

Pour aider à trouver ces vaches, le système de notation de l'état corporel BCS DeLaval note les vaches à 0,25 point et donne une tendance de l'état corporel sur 2 et 4 semaines. Et la note d’état à la fin de la lactation précédente peut être utilisé comme point de référence pour vérifier les pertes et aider à planifier un traitement si nécessaire pour réduire l'effet de la cétose.

Les filtres et rapports dans le DelPro FarmManager rendent visibles les cas potentiels de cétose et les arbres de décisions montrent l'action recommandée par votre vétérinaire ou votre conseiller. Ces actions peuvent inclure :

  • Un tarissement précoce
  • Augmentation de la ration quotidienne
  • Utilisation d'un bolus énergétique

La boiterie est l'une des trois principales raisons pour lesquelles les vaches sont réformées. Les vaches qui boitent beaucoup restent couchées 1,6 heure de plus par jour qu'une vache en bonne santé, ce qui signifie qu'elles passent moins de temps à manger, consomment moins d'aliments et produisent donc moins de lait, ce qui peut entraîner une perte de lait pouvant atteindre 350 kg (Green et al., 2002 ; Bicalho et al., 2008 ; Archer et al., 2010b).

Les vaches qui perdent de l’état corporel avant le vêlage ont plus de chance de souffrir de boiteries sévères à l'avenir, il est donc important de prévenir la perte d’état pendant la période de transition et de la maintenir au niveau souhaité pendant la lactation. Avec une note d’état ≥2,5, le risque de boiterie est fortement réduit.

Vous pouvez en savoir plus sur la façon dont le DelPro FarmManager fonctionne avec le système de notation de l'état corporel BCS DeLaval ici.


Image 2: Exemple d’une vache avec une faible note d’état (ligne verte) au vêlage et qui continue de chuter quand la vache est traitée pour boiteries au jours 17, 56 et 110 (Traitements marqués par les étoiles rouges).

 

Contacter votre concessionnaire DeLaval

Pour des questions générales